Changer Pays
Recherchez dans tout le magasin

Les secrets du Goût des pâtes

Les secrets du Goût des pâtes Toute grande passion a ses secrets pour être vecue.Decouvrez ici comment obtenir le meilleur des pâtes, de la cuisson à la dégustation.

La culture de la cuisson

Beaucoup de choses à savoir également sur la cuisson des pâtes. L'art de cuisiner les pâtes commence dès leur choix, mais énormément d'attentions et de soins sont de mise, même bien avant la "rencontre" avec la sauce qui doit exalter l'arôme et le goût et non couvrir les imperfections.

Pour un plat de pâtes parfait sous tous les angles, suivez scrupuleusement quelques règles fondamentales de cuisson.

Avant tout, la marmite. Elle devra être large à la base afin de concentrer le maximum de chaleur possible et suffisamment grande pour contenir l'eau nécessaire pour les pâtes. Un litre d'eau pour cent grammes de pâtes.

La troisième chose qui requiert vigilance est le sel, qui doit être gros et en quantité proportionnelle à l'eau : 10 g par litre.

Quand l'eau arrive à ébullition, c'est le moment de la saler et de jeter les pâtes. Ensuite, nous, adeptes De Cecco, nous vous conseillons non seulement d'augmenter la flamme, mais aussi de couvrir la marmite afin de faciliter l'ébullition. Après avoir mélangé les pâtes une première fois pour les séparer, faites-les cuire en respectant les temps de cuisson indiqués pour chaque type.

De Cecco précise, sur toutes les confections, le meilleur temps de cuisson pour chaque type de format. Respectez-le et vous êtes certain de ne pas vous tromper, bien qu'il existe une façon très simple pour vérifier si les pâtes sont cuites à point. Il suffit de les couper avec une fourchette. Si à l'intérieur, vous apercevez un petit cercle blanc que, chez De Cecco on appelle 'animella' (ris), en cas de pâtes creuses ou un petit point en cas de pâtes longues, faites-les cuire encore pendant quelques minutes. Si les pâtes présentent une couleur uniforme lors de l' "épreuve fourchette", alors elles sont prêtes à être égouttées.

Avant de procéder, De Cecco vous recommande de verser un verre d'eau froide dans la marmite, une astuce qui empêche aux pâtes de continuer à cuire pendant que vous les égouttez.

Selon la préparation que vous avez choisie, peut-être sera-t-il nécessaire de conserver quelques petites louches d'eau de cuisson, indispensables pour diluer certains assaisonnements, spécialement ceux à base de fromage ou de crème fraîche.
Et pour finir, voici le moment tant attendu : la rencontre avec la sauce. C'est maintenant que vous comprendrez à quel point la porosité des pâtes est importante, même si le verdict final, c'est votre palais qui en sera juge.

La dégustation à nu

Chez De Cecco, goûter les pâtes est l'ultime plaisir de la gourmandise. La dégustation est un rituel des sens, où la vue et l'odorat se joignent au goût pour créer une véritable expérience de dégustation. Le rituel se déroule en plusieurs étapes afin d'atteindre une espèce de nirvana qui conférera au dégustateur la vraie conscience de l'acte dégustatif.

Mais, comment goûter un bon plat de pâtes? Une fois cuites, en respectant les temps de cuisson, versez les pâtes non assaisonnées dans une assiette. Vérifiez le doux parfum du blé pendant qu'elles sont encore fumantes et observez la couleur typique qui doit être le jaune paille de la semoule.

Passez ensuite à la véritable dégustation qui doit être faite avec les pâtes sans aucun assaisonnement, afin de sentir pleinement la saveur, de vérifier la tenue à la cuisson et d'expérimenter l'agréable rugosité qui rend les pâtes De Cecco uniques.

Essayez de faire la même chose avec d'autres pâtes et vous verrez la différence.

Avec un filet d'huile, la dégustation des pâtes cuites atteint l'apogée : tous les sens s'éveillent et les pâtes, associées à leur assaisonnement le plus naturel, créent chez le dégustateur la vraie expérience gastronomique qui fait de cet aliment le protagoniste de la tradition alimentaire italienne.

To top